Les Fées Tisseuses Index du Forum

Les Fées Tisseuses Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Changement d'orientation ou "sécurité de job" ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Passer Professionnel -> Formations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
YukiChanRévolution83
Papillon Entoilée

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 495
Couture: Connait
Style: Cosplay, historique
Activités: Coud, tricote, brode
Réalise surtout: Costume (robes)
Préfère faire: Cosplaaaaaaaay
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Jan 2011 - 23:08    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Bonjour à toutes, je me retrouve aujourd'hui, jeune fille de 15ans en première S, confrontée à un affreux dilemme : depuis ma plus petite enfance, ma motivation a toujours été "un jour je m'offrirait ce que Papa et Maman ont pas pu m'offrir et je les couvrirais de cadeau" en pensant à nos problèmes financiers. Mais je voulais aussi faire un travail qui me plaise, j'aimais (j'aime) beaucoup les animaux et avait une quasi-ferme chez moi, le choix s'est tout de suite arrêté : Vétérinaire. Mes parents ne pensais pas que je tiendrais, que c'était une idée de gamine et que ça me passerait, et pourtant, j'ai tenu bon.

Problème : aujourd'hui, j'hésite. Le problème pour moi n'est pas la difficulté d'apprendre, je n'ai pas de problèmes scolaires, je ne supporte pas le bourrage de crâne qu'on m'impose et que j'aurais à subir pendant les 10 prochaines années si je continue dans cette voie. En plus de ces esquisses de doutes, je me suis découvert une véritable passion et une certaine prédisposition à la couture. Je ne vis plus qu'à travers ça. Je ne vois même plus les vêtements mais les pièces de tissus et je pense sans cesse à ça. Plusieurs personnes m'ont commandés des costumes et ont été très satisfaites, ma micro-boutique (j'appelle pas ça une boutique parce que ce sont les gens qui me proposent pour le moment) marche plutôt bien. Si j'osais, j'en ferais mon métier....

Le gros du problème est là : si j'osais. Je suis tellement habituée à ma vie réglée comme une montre Suisse que je n'ai jamais pensé à regarder d'autres métiers ou formations. En dehors des études vétérinaires, je ne sais strictement rien. Je compte de toute façon terminer mon bac S mais après ? Une vie de chien pour être relativement peinard dans l'âge mûr ou une passion pleinement vécue dans un environnement financier précaire ? Je sais, je prend les 2 extrêmes mais je préfère montrer le fossé qui sépare ces choix.

Je fais donc appel à vous : Quelles formations avez vous suivi ? (pas d'abréviations s'il vous plaît, quand j'ai voulu lire la plupart des posts sur le sujet, c'était du chinois pour moi) Quels sont les débouchés possibles ? Votre parcours professionnel ? (Ma mère : "tu vas finir retoucheuse dans l'arrière boutique de gémo") Vos conseils et avis ?

Merci d'avoir lu mon pavé *s'incline très bas*
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Jan 2011 - 23:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
blackbird
Tisseuse de Wyrd

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 1 408
Localisation: Nancy
Ma machine: Janome
Couture: Maitrise
Style: vintage
Activités: Couture, tricot, bro
Réalise surtout: Un peu de tout...
Préfère faire: Robes, jupes, tuniqu
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 00:12    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

alors, je ne vais pas beaucoup t'aider dans le sens où la couture reste pour moi un hobby, mais disons que je sens une interrogation qui prend  racine dans quelque chose de profond et d'ancien...Il faudrait peut -être que tu en discutes avec une personne formée de manière à ce qu'elle t'aide à faire la part des choses entre ce que tu veux vraiment. c'est vrai qu'il faudrait dans la vie pouvoir ne pas faire les choses pour prendre une revanche ou pour prouver quelque chose mais par désir de réaliser quelque chose qui nous est propre et qui nous ressemble et c'est vrai que c'est dur.
D'un point de vue strictement financier, je crois qu'il faut se faire une raison, il me semble qu'il est très difficile à l'heure actuelle de vivre trés bien ( aprés chacun met ce qu'il veut dans vivre bien , hein!) d'un métier d'art tel que la couture, beaucoup galèrent....d'un autre côté , quel que soit le diplôme de la théorie , tu auras à en avaler....ma grand -mère était une couturière hors pair et pourtant elle a tiré le diable par la queue toute sa vie à une époque où pourtant le prêt à porter n'existait pas.
vétérinaire, si tu n'y vois que l'aspect financier et que tu penses que cela ne te plaira pas , il est certain que c'est dommage, mais rien n'est jamais perdu!le mieux serait quand même de te faire "évaluer" par un pro pour savoir si oui ou non "tes prédispositions sont réelles"
Après l'un empêche pas l'autre , tu peux aussi faire des études vétérinaires et continuer à progresser en couture ! 
tout dépend aussi de ce que tu envisages comme vie personnelle... le plus difficile dans la vie c'est de faire coïncider ses aspirations personnelles , sa vie professionnelle et familiale..; comme pour tout il faut parfois faire des choix qui impliquent un renoncement.
Courage en tout cas, je te trouve très mature pour ton âge, un peu trop peut-être...prends le temps de finir ton adolescence  Wink  ( je me permets de te dire cela car tu me fais penser à ma fille qui a muri beaucoup trop vite en raison de brusques changements familiaux....)
_________________
mon blog
ma fiche swap
ma galerie pinterest
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Pinterest
Laurette
Fée Appliquée

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2011
Messages: 84
Localisation: Montréal
Couture: Se dépatouille
Activités: tricot, couture
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 00:22    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

je ne sais pas si ça va t'aider parce que c'est dans un tout autre domaine, mais je me suis fait un peu les même réflexions, au même âge que toi d'ailleurs. En seconde je voulais m'orienter en S parce que c'était LA voie, bla bla. Tu dois connaître le truc. Je faisais de la musique (et j'en fais toujours) et finalement la musique c'était ce que je voulais faire. Donc j'entre au conservatoire (je suis acceptée après mon bac L dans l'un des meilleurs conservatoires, donc pour moi ça démarrais bien), je fais une année de conservatoire, une année dédiée seulement à la pratique de mon instrument. C'est super. Ensuite, pour assurer mes arrières, je continue le conservatoire et je fais en parallèle la fac de musicologie. J'adore. Super profs, bref ça me plait. 


Mais rapidement je me suis rendue compte que même si je trouverai toujours du travail (prof de musique au collège, ou dans une petite école de musique etc.) les places sont chères et rares. Dans mon instrument (le hautbois) y en a peut-être 10 qui en vivent bien en France. Au lieu de faire ma deuxième année de musico, je suis partie en école d'archi pour poursuivre dans une toute autre voie: les monuments historiques (ma deuxième passion). Aujourd'hui je suis un peu «en retard» dans mes études (27 ans et il me reste un an à faire), mais je regrette ni d'avoir fait 2 ans de musique, ni d'avoir arrêté. Si je n'avais pas fait ces 2 ans, surement que je me serais toujours demandé si j'aurais pu faire carrière. Mais quand je vois mes anciens «collègues» de musique galérer, vivre encore chez papa et maman parce que la musique ça paye pas, ne plus s'éclater en musique parce que c'est devenu synonyme de boulot et de galère (bosser les week ends etc), je ne regrette pas mon choix et finalement je m'éclate plus en musique maintenant, car c'est uniquement un plaisir. Je joue dans un très bon orchestre, je fais des concerts, en fait je n'ai gardé que les bons côtés de ma passion.


Vivre de sa passion ça fait rêver, mais c'est à double tranchant. si ça ne marche pas, il y a souvent peu d'échappatoire. J'ai pas de solution pour toi, juste à toi de voir. Mais quoi qu'il arrive quand on s'engage dans une voie il n'est pas interdit de faire demi tour. On a le droit d'essayer et de se tromper. La couture tu pourras toujours en faire, vendre tes créations même si tu exerce un autre emploi. (même si véto c'est prenant c'est sur). 


J'ai de grosses journées, mais la musique fait partie intégrante de ma vie, je joue de 3 instruments et j'en commence un quatrième la semaine prochaine! Mon copain est en doctorat mais guitariste passionné, il passe des heures sur sa guitare et commence à se faire connaitre. Une passion, même prenante, n'est pas incompatible avec une autre profession. Et des fois ça permet de garder juste les bons aspects de la passion.


Je ne dis pas que tu ne dois pas t'engager dans la couture hein, je te donne juste mon vécu! à toi de voir! Mais «passe d'abord ton bac» ça te donne un peu de temps pour réfléchir, peser le pour et le contre etc. Quoi qu'il arrive je te souhaite de la réussite dans ce que tu entreprendras!
Revenir en haut
Selva
Papillon Entoilée

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 414
Localisation: Montpellier/Ganges
Couture: Se dépatouille
Style: métal/goth/rétro
Préfère faire: corsets
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 09:21    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Mon expérience est différente dans les questions que je me suis posée, mais similaire dans les études et les "sacrifices" qu'elles nécessitent (je suis sur la fin de 11 années d'études de médecine).

Comme dit Laurette, je pense qu'il est intéressant d'envisager de ne pas prendre la décision finale maintenant : déjà, tu n'es pas encore en terminale (si j'ai bien compris) et tu as encore le temps avant de la prendre. Je comprends que tu veuilles prendre la décision avant de t'inscrire en prépa véto, mais malgré ses convictions, parfois longues de 10 ans, on change potentiellement d'avis...

Si j'étais à ta place (même si j'ai 2 fois ton âge), je ferais dans tous les cas de mon mieux jusqu'au bac (c'est ce que tu as prévu donc c'est parfait), et je me reposerais la question à la fin de la terminale : est-ce que ca vaut le coup de tenter le concours ?

Le fait que ce soit un concours (difficile de surcroit) a un bon côté : tu peux le tenter, ça ne te prendra que 1 ou 2 ans (et ce n'est pas beaucoup face aux dizaines d'années qui vont suivre).

Si tu échoues, tu auras au moins essayé, et tu n'auras pas de regrets (ça, c'est important, j'en ai fait l'expérience ...) !

Si tu réussis, tu te reposeras la question, et si tu choisis de continuer, à tout moment, si un jour tu te dis "mais non c'est pas ça que je veux faire", tu pourras toujours arrêter. Dans ce cas de figure, tu seras libre de choisir à tout moment, c'est ça qui est important.

Concernant les sacrifices de telles études. Je ne connais pas celles de véto, mais hormis le concours qui est hardu (là faudra tout simplement ranger la machine et les aiguilles), si c'est comme en médecine (et je ne crois pas que ce soit très différent), il faut savoir que la pratique de la couture "pour ne pas perdre la main" et pour se faire plaisir tout simplement, et largement gérable : j'ai joué des heures innombrables pendant mon deuxième cycle, et je couds pas mal maintenant que je suis en troisième cycle.
Il ne faut pas se dire qu'avec ces métiers on ne fera plus rien le soir et le week end !!!

Donc, que tu échoues ou que tu réussisses le concours de véto, tu pourras toujours te lancer dans la couture, mais si tu n'essayes pas le concours, tu n'auras que la couture. Les activités vétérinaires ne se pratiquent pas en hobby, elles ...

Bon courage en tous cas, et si tu as besoin tu peux toujours me mp.
Revenir en haut
Branwen
Fondatrice Féerique

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 970
Localisation: Tokyo
Couture: Maitrise
Style: Retro-futur/histo
Réalise surtout: Costumes
Préfère faire: De tout !!
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 11:03    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Je vais rejoindre les autres : ton interrogation est légitime, mais tu es encore jeune et tu as le temps de voir venir.
J'ai 27 ans dans quelques jours.

Petite, je voulais soit bosser dans les sciences (paléontologue) ou devenir bibliothécaire.
Ensuite, j'ai découvert le monde, et je voulais faire quelque chose en rapport avec l'Asie ou l'anglais..
Bref, très changeant.
J'ai fais un cursus littéraire, donc exit les sciences. D'ailleurs, L c'est aussi dur que S, voire pire, car on engage sa parole et ses analyses, alors que les sciences sont plus carrées.
Bref, formée à penser.


A la fac, ma première année a été une année fiasco-découvertes. J'ai étudié un peu de tout (10 matières différentes), pour finalement faire un DEUG (Bac+2) en Japonais. Je me suis éclatée malgré des soucis personnels.
Ensuite, pour raison persos, je suis partie dans une autre ville, très loin, pour étudier l'Histoire.
Je termine mon mémoire, je m'éclate comme jamais.

Et je sais que je trouverais très difficilement du travail. Je vais voir pour devenir bibliothécaire, libraire ou bosser dans le livre, mais si ce n'est pas possible, je verrais ce que je peux faire.


Pour en revenir à ta question : tu as un peu de temps. Tente les concours de vétérinaire, si tu échoues, tu ne regrettera pas.
Et ne t'imagine pas que certaines matières sont moins bourrage de crâne. Ayant étudié des tonnes de trucs différents, c'est partout pareil.
Mais en fait, le bourrage de crane lycée et celui des études supérieures est assez différent. Du moins, c'est ce que j'ai ressenti.
En fait, tu le ressens moins aussi parce que tu l'as dans les tripes.
Financièrement, tu t'en sortiras mieux en véto qu'en couture, les élu(e)s sont rares dans les métiers d'art.

Je vois le problème autrement : en étant vétérinaire, tu auras de quoi te faire plaisir, en plus de contenter tes parents, et tu pourras t'offrir des tissus, machines etc pour confectionner ce que tu veux.
Et même des trucs pour les animaux...

L'inverse ne serait pas possible : tu n'aurais peut-être pas assez pour avoir des animaux et t'en occuper. Vu que tu as vécu entourée de ptites bêtes, ça risque de te manquer...


Voilà ma pierre à l'édifice. Smile
_________________
Vivant actuellement au Japon, veuillez me contacter par EMAIL. Merci love

Le Japon dans les livres :
http://www.nipp-hon.com

Mon blog Japon :
http://www.follow-kumaneko.com

DozoDomo :
http://dozodomo.com
Revenir en haut
Roanne
Elfe Effilochée

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2010
Messages: 622
Localisation: Poitou-Charente
Ma machine: Pfaff
Couture: Se dépatouille
Activités: Couture (débutante)
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 13:41    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

J'apporte juste ma petite expérience : quand on veut développer sa passion sans en vivre, parfois, il faut aussi chercher et s'orienter vers un métier purement "alimentaire", avec des responsabilités et un stress limité afin de ne pas les ramener chez soi. Ce sont des choses dont on n'a pas forcément conscience quand on est lycéen / étudiant (et qu'on ramène tout chez soi mais d'une façon différente  Wink ) car ils peuvent vite empêcher de s'adonner au moindre hobby un peu chronophage.

Je fréquente des auteurs de l'imaginaire, là clairement c'est un milieu où l'on ne peut pas vivre de sa plume donc avoir un job à côté est obligatoire pour remplir le réfrigérateur. Beaucoup d'auteurs ont donc tiré un trait sur le carriérisme ou les jobs dans lesquels il faut énormément s'investir, afin de conserver du temps et de l'énergie pour leur passion première : l'écriture.

De ce que j'en sais par ma fréquentation de mes vétérinaires, leur métier est très prenant. Ils font des gardes à tour de rôle, il y en a toujours un de joignable et leur boulot consiste à faire ce que personnellement je ne supporte pas : trifouiller du vivant. Les soins post-opératoires sur l'oeil de l'un de mes chats c'était déjà limite pour moi, ce que je veux dire c'est que même si j'adore les animaux - j'en ai eu jusqu'à une trentaine à soigner en simultané - jamais je ne pourrais être véto, je n'ai pas les tripes pour ça.

Clairement, aimer les animaux ne suffit pas pour suivre ce genre d'études. Il faut supporter la souffrance, savoir la gérer et l'apaiser, être capable de dormir peu, de tout planter en l'état pour assurer une urgence, être psychologue avec les proprios, ne pas se rendre malade quand on est témoin de mauvais traitements, etc.
Après, peut-être qu'il y a des vétérinaires moins "speeds" que les miens qui sont en zone semi-rurale et assurent donc les soins sur des chevaux et des animaux de ferme, en plus du cabinet dans lequel on croise davantage d'animaux de compagnie.
Puis il y a l'option de se faire recruter par des industries pharma ou d'entrer dans l'administration (Direction Départementale des Services Vétérinaires, entre autres ?).
Mais ça reste clairement une profession qui demande beaucoup d'investissement personnel.
Ceci-dit, je connais un auteur qui a plusieurs publications à son actif et qui est vétérinaire, donc quand on veut vraiment...

Du coup, je suis de l'avis de Branwen : fais ton maximum car c'est plus facile de faire ce qu'on veut quand on a le choix.
J'ajoute juste que dans ton cas personnel, il faut que tu sois sûre d'avoir envie de devenir vétérinaire, parce que ce n'est pas une sinécure (ni les études, ni le job). Mais tu as largement le temps d'y réfléchir avant de passer le concours si ce n'est pas déjà fait.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Facebook
YukiChanRévolution83
Papillon Entoilée

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 495
Couture: Connait
Style: Cosplay, historique
Activités: Coud, tricote, brode
Réalise surtout: Costume (robes)
Préfère faire: Cosplaaaaaaaay
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 18:31    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Vous savez que je viens de pleurer tellement j'ai aimé vos réponses ? Je m'attendais pas à autant d'attention et de concret, et ça va plutôt dans la direction que je voulais prendre mais en restant dans le doute. Grâce à vos conseils et encouragements, je me sens bien mieux et plus sûre de moi, c'est parti pour réussir ! FIGHT  Very Happy

blackbird -> je pense fortement que vétérinaire me plaira. Il est vrai que voir passer des chiens, chats, rats et autres bestioles dans mon cabinet à cause de leur diarrhée (passez moi l'expression) ne m'enchante pas beaucoup, c'est pour cela que je voulais faire une spécialisation dans les nouveaux animaux (mygales, serpents, gecko, animaux de zoo) que j'aime tout particulièrement Après, du point de vue financier, je suis dans ce qu'on appelle "une situation précaire" depuis un petit bout de temps. Mes parents on fait des concessions (et nous aussi d'ailleurs) pour que l'on puisse vivre dans une maison à la campagne (une ancienne bergerie, pas une habitation à moins de 5km et 1,5 hectars environ de jardin). La maison ne sera entièrement payée que dans quelques années, et on se demande chaque mois si on aura assez de sous pour payer la maison, manger, payer mes cours et ceux de ma soeur. Mon père s'est découvert une hernie tout récemment = opération = sousous + 2mois sans travail (pas payés)
Voilà, en gros notre situation et ça dure depuis 7 bonnes années !
Sinon, tu as tapé dans le mile, j'ai eu de terribles problèmes familiaux (pas moi, ma soeur aînée) qui m'ont fait grandir plus vite. Mais je préfère : quand je vois ces ados sans aucun respect pour leurs parents et ce qu'ils font, qui les méprisent et les manipulent, sont si futiles devant des choses graves, ça me donne la nausée....

Laurette -> Si j'ai choisit S c'est pas parce que c'est LA voie mais tout simpolement parce que j'adore les sciences.Paradoxe : je suis très bonne en langues et mauvaise en SVT (enfin, mauvaise, j'exagère) Sinon, pas d'inquiétude : je veux de toute façn réussir mon bac S de la meilleure façon possible !

Selva -> De toute façon, pour passer le concours, il y a 2ans de prépa et c'est ce qui m'inquiète U_U Je suis devenue très fragile moralement (en particulier parce que dans ma classe se retrouvent cette année tous ceux qui peuvent pas me saquer : des bourges, des fils de médecins ou autres, des filles superficielles qui te font de grands sourires par devant et qui te gerbent tout ce qu'elle peuvent das le dos) De toute façon, je voulais essayer, mais il faut déjà que je sois prise " Un de mes amis s'est retrouvé dans ce cas de figure : il n'avait présenté de candidature que dans des facs ou prépa en rapport avec son premier objectif. Etonné car bonne moyenne car il n'a été accepté dans aucune et a du se rabattre sur une prépa pourrie car la seule qui prenait sans préinscription. Je me renseigne pour savoir si ça vaut le coup d'essayer (et là j'entends déjà "mais ça vaut toujours le coup !" XD)

Branwen -> Je ne sais quoi répondre sinon merci

Roanne -> No problem avec les histoires de trifouillage comme tu dis, ça ne me fait rien étant donné le nombre d'animaux déjà passé sur ma table (plus de cuisine que d'opération Wink ) pour cause de renard, attaque d'oie, "émeute" et j'en passe...sans parler de leur cannibalisme (oui oui, tout à fait, les poules sont cannibales). Comme je l'ai dit précédemment, j'aimerais me spécialiser dans les animaux exotiques, pour peut-être plus tard bosser dans un zoo ! Plus facile à dire qu'à faire, trouillarde que je suis (pas des animaux, de la vie)

En bref, FIGHT FIGHT FIGHT !! Mais si quelqu'un savait quand même les cursus de couture, j'aimerais bien... Notre lycée (privé) nous fait faire les inscriptions aux prépas dès le début de la terminale ! Je suis très poussée dans ce lycée, et on nous parle sans cesse de l'avenir. J'ai un mini bac à peu près toutes les semaines (une matière à la fois tout de même, soyons humains Mort de Rire )
Je suis peut-être un peu c*** mais j'aime pas me fondre dans la masse. Ca me fait c*** qu'on me demande de rentrer dans la société tellement je la méprise et encore plus d'avoir compris que j'y étais obligée...Un peu d'originalité que diable ! (ayant été élevée par une mère "à bas Nestlé et son lait en poudre" et féministe, je suis ferme sur mes positions !!) Heureusement que je suis très imaginative, j'aurais pété un câble depuis longtemps sinon (j'aimerais faire une dédicace à tout ce petit monde qui peuple ma tête et me soulage de leurs doux rêves ....)

Ca me fait rire quand on me dit "une passion et un travail, c'est possible !" Car je lit beaucoup, j'écris un livre, je fais du piano, de la danse classique (espérais entrer au conservatoire mais me suis rendue à l'évidence...), du chant, du dessin.....un vrai bout en train quoi ! (Et en fait on s'en fout)

Voilà, vous l'aurez remarqué, j'adore les pavés !

EDIT : J'ai relu et je pense aux pauvres personnes qui vont lire car je passe sans cesse d'un sujet à l'autre...c'est compliqué dans ces petites têtes...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Miranda
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 20:02    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Quant à moi je vais témoigner dans le registre couture  Wink

Après un bac S, j'ai fait un an de prépa aux beaux art ; mon expérience des études s'arrête là.
J'en ai tout de même retiré certaines choses : j'apprends beaucoup mieux toute seule et en expérimentant par moi même qu'en cours. Et il y a certains milieux et certaines personnes que je ne veux pas fréquenter, pour mon équilibre mental!

Ces constat m'ont poussée à apprendre la couture en autodidacte, depuis maintenant 6 ans.

Depuis octobre 2010 j'ai intégré une couveuse d'activité. C'est une association qui couvre juridiquement et fiscalement des entrepreneurs pendant un an pour les aider à vérifier la fiabilité de leur projet avant de se lancer à leur compte (avant de perdre des sous en gros Rolling Eyes ).

Je suis donc déclarée, mais là les choses se compliquent! La couture ça va, je gère sans problème mais, il y a un mais : ça ne suffit pas. Il faut se trouver des clients. Pour ce faire les techniques sont nombreuses : faire de la pub, avoir un plan de communication, savoir cibler sa clientèle, organiser des évènements, participer à des marchés de créateurs, ouvrir une boutique etc...
Mon problème à l'heure actuelle c'est que la com', le marketings et les relations mondaines c'est pas du tout mon trucs mais ça fait partie -au moins pour moitié- de mon boulot. Sans parler de la compta et de toutes les formalités administratives.

J'ai également découvert que pour gagner ma vie, très modestement pour l'instant, il fallait que j'augmente mes prix de façon conséquente. La majorité des personnes que je fréquente sont étudiantes et n'ont pas de budget pour s'acheter des vêtements sur mesure, ni du prête-à-porter de créateur.

En gros pour un métier d'art ou d'artisanat le réseau social est quelque chose de primordial, il faut savoir se vendre, créer un mythe autours de son univers, communiquer régulièrement sur son activité... Tout ça mon parcours d'autodidacte ne me l'a hélas pas appris.

Pour la couture l'autre solution pour apprendre c'est les écoles. Je n'ai pas testé mais ce dont on m'a parlé ne m'a pas fait envie. Le gros avantage des écoles c'est qu'en sortant on a déjà un réseau qui permet de se faire une place dans le milieu, ou à défaut d'être employée par quelqu'un d'autre.

Un des risques du travail-passion, outre la précarité, c'est d'en être dégoutée. Parce que pour être rentable la passion se transforme vite en travail alimentaire. Alors bien sur après plusieurs années on s'est fait un réseau et une clientèle mais encore faut-il tenir jusque là.

Tout ça pour dire que c'est beaucoup de boulot mais financièrement c'est plutôt ingrat.

J'espère que ça t'auras éclairé un petit peu. Bonne chance pour la suite!!!
Revenir en haut
Amon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 20:20    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Je ne vais pas redire ce qui a déjà été dit, mais je pense un peu comme toute ...
Tu fais bien de réfléchir avant de faire un choix; dans mon cas, j'ai été complétement c**** ( faut bien le dire), j'ai choisi la voie d'étude qui suivait mon bac S : école d'ingénieur. Et après coups, je me rends compte que ce n'est peu être pas ce que je recherchais... J'ai beau adorer les sciences, j'ai peur que ça m"éloigne de ce que j'aime vraiment :les loisirs créatifs, la lecture, la nature, etc. Par respect envers mes parents, je ne vais pas jeter l'éponge, mais je me suis promis de finir libraire quoi qu'il arrive.
Et je ne sais même plus ce que je voulais te dire " ... C'est tout moi, pour une fois que ça devait être pertinent --"
On ne peut pas vivre (confortablement) sans argent ni travail, mais on peux vivre sans rêves et imaginations (il me suffit de regarder les élèves de ma classe pour avoir envie de sauter dans la Seine: comment peuvent-ils vivre comme ça ??) ... Comme je suis une vraie passoire et que j'ai oublié ce que je voulais dire, je me limiterais a ça : tu as des rêves, des envies, tu sais ce que tu ne veux pas, et tu sembles réfléchie. C'est à mes yeux les meilleurs points de départ pour commencer à prendre les décisions qui façonneront ta vie. Si tu peux éviter de rentrer dans la bergerie de la société pour être heureuse dans ton futur, alors fais le.
Et si je retrouve mon illumination, je reposterais .
Revenir en haut
YukiChanRévolution83
Papillon Entoilée

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 495
Couture: Connait
Style: Cosplay, historique
Activités: Coud, tricote, brode
Réalise surtout: Costume (robes)
Préfère faire: Cosplaaaaaaaay
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Jan 2011 - 20:29    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Merci Amon ! Comme je te comprends ! Je suis présidente des passoires si je puis dire !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Paraphernalia
Fée Acharnée

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2008
Messages: 3 021
Localisation: Ahaha... quelque part sûrement
Ma machine: Singer 319K
Couture: Maitrise
Style: Goth, Steampunk
Activités: Couture, cuir
Réalise surtout: Corsets et costumes
Préfère faire: Costumes
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 00:04    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Je n'ai pas grand chose à ajouter à tout ce qui a été dit plus tôt sur les risques de choisir un "métier-passion" surtout au niveau financier. Et puis il faut voir aussi ce qui te plait le plus dans le domaine de la couture, est-ce tout simplement de coudre (assembler les pièces assise devant sa machine à coudre) ou bien plutôt la création (le "stylisme" quoi, le dessin des modèles sans forcément passer par la case couture personnellement) ? Parce que les études ne seront pas les mêmes. Pour ma part j'adore créer des modèles et ensuite les reproduire, je m'oriente donc vers une formation de styliste créateur de mode par correspondance (n'ayant pas les moyens d'aller à Lyon, Paris ou autre grande ville et de payer une école de stylisme privée qui coûte les yeux de la tête parce que les écoles de stylismes privées ça se trouve pas, et n'ayant pas été reçue à Genève officiellement parce qu'apparemment mon truc c'était plus la couture que le stylisme mais officieusement certainement parce qu'il y avait pas assez de 0 sur l'avis d'imposition de mes parents...) et c'est pas évident je dois dire même si c'est très intéressant.

Je rejoins également ce que d'autres ont dit, tu peux continuer de développer ton activité couture en parallèle de tes études vétérinaires et qui sait peut-être te former une clientèle petit à petit qui te permettrait au final ne gagner de quoi manger grâce à ta passion, mais comme rien n'est gagné d'avance dans ce métier je pense que miser sur un métier "sûr" est une option assez sage (bon OK moi j'ai pas fait ça mais je sens bien venir la galère une fois que j'aurais terminé mes études, enfin on verra bien je m'égare Mr. Green ).

En tout cas je te souhaite de faire le bon choix et de t'épanouir dans ta future vie professionnelle.
_________________
Revenir en haut
Facebook Etsy
YukiChanRévolution83
Papillon Entoilée

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 495
Couture: Connait
Style: Cosplay, historique
Activités: Coud, tricote, brode
Réalise surtout: Costume (robes)
Préfère faire: Cosplaaaaaaaay
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 09:58    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Merci beaucoup Eh bien pour répondre à ta question, je n'arrive pas à définir....Tout me plaît : autant le dessin que la couture elle-même J'aime beaucoup les défis techniques et je préfère l'étape du montage à l'étape de la couture elle même car c'est plus ou moins rapide et parfois monotone *pense aux 56m de mousseline que je dois surfiler dans 10min* Mon gros défaut, c'est la paresse : je mets toujours 3000 ans avant de me bouger pour sortir mes tissus et commencer à couper, surfiler, etc... Mais une fois que j'ai commencé, on m'arrête plus! Je bosse en moyenne de 8h du mat à 20h (quand j'ai pas de devoirs) avec une petite pause de 30min pour manger tout de même Mort de Rire
En fait, il y a des moments quand je couds où je dois réfléchir, ce qui me plaît, et d'autres ou mes pensées voguent pendant que mes mains travaillent toutes seules (sisi, c'est bizarre mais quand je fais attention à ce que je fais, je loupe, alors que quand je fais distant je fais des jolis trucs bien proportionnés *je pense surtout à des volants ou à de la couture à la main*)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Paraphernalia
Fée Acharnée

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2008
Messages: 3 021
Localisation: Ahaha... quelque part sûrement
Ma machine: Singer 319K
Couture: Maitrise
Style: Goth, Steampunk
Activités: Couture, cuir
Réalise surtout: Corsets et costumes
Préfère faire: Costumes
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 18:25    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Oui je vois tu es comme moi c'est tout qui te plait Pour ça que je penche vers le métier de styliste-modéliste, on dessine le vêtement et on crée le prototype . Enfin, pour ce qui est de ton orientation, c'est à toi que revient le choix définitif cependant pense bien que les école de stylisme sont trèèès chères (ou alors j'ai pas cherché assez). Tu me diras les écoles vétérinaires c'est peut-être pareil je n'y connais pas grand chose en terme de cursus dans ce genre de voies  Mr. Green Mais je réitère ce que j'ai dit : réfléchis bien à ce qui te semble le plus sûr pour toi, ou ce qui te plairas le plus, les éventuels compromis envisageables qui te permettraient de concilier les deux et je te souhaite de réussir quelle que soit la voie que tu choisiras  
_________________
Revenir en haut
Facebook Etsy
Mdame Lili
Tisseuse de Wyrd

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 1 003
Localisation: Charleroi - Belgique
Couture: Maitrise
Style: le coup de coeur
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 19:51    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

J'ai tout lu avec grande attention.
Je suis heureuse de ne plus être très jeune !!!! ma carrière est terminée puisque prépensionnée depuis 1998.
dés l'âge de 10 ans je criais haut et fort moi je travaillerai dans un bureau et je serai secrétaire tout en criant aussi haut et fort je ferai cuisine.
J'ai obtenu mon diplôme de secrétaire (école du soir en technique secondaire supérieure) et la même année mon bac technique cuisine au cours du jour.  Je me demande si cela est encore possible à notre époque, même en Belgique, et encore plus en France Evil or Very Mad car vous n'avez pas les écoles offrant dans la même ville autant de possibilités qu'en Belgique   Et suivre les cours du jour et les cours du soir simultanément demandent énormément d'implication et d'heures de travail.  J'ai commencé comme secrétaire et ensuite j'ai pris un travail complémentaire en tant que traiteur, ce dernier je ne l'exerçais que le week-end.  Petite précision en Belgique, il faut absolument le diplôme cuisine + accès à la profession pour exercer ce métier.  A quoi correspond l'accès à la profession ?  avoir réussi des examens de cours de comptabilité, de correspondance française et de droit commercial.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mayoka
Fée Acharnée

Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 2 644
Localisation: 91
Couture: Se dépatouille
Style: euh....gros mélange
Activités: Plein de trucs
Réalise surtout: Bijoux
Préfère faire: Boucles d'oreilles
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 21:25    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ? Répondre en citant

Mdame Lili a écrit:

dés l'âge de 10 ans je criais haut et fort moi je travaillerai dans un bureau et je serai secrétaire tout en criant aussi haut et fort je ferai cuisine.


J'adore c'est l'inverse total de ce que je disais à 10 ans Laughing
Moi c'était je ne travaillerai jamais derrière un bureau et je serai surtout pas secrétaire...je veux être libre et pouvoir bouger quand j'en ai envie. Mr. Green

Une histoire de génération car c'est vrai que la génération de nos parents c'était beaucoup ça pour les femmes : secrétaire. Confused
_________________
~ Mes univers ~
Katharsya - Otisak - Etsy - Mon blog
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:38    Sujet du message: Changement d'orientation ou "sécurité de job" ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Passer Professionnel -> Formations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Layout "The Fairies of Lady Bird" créé par Hiena et Eva des images tirées du site de Charlotte Bird
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com