Les Fées Tisseuses Index du Forum

Les Fées Tisseuses Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Inspiration -> Histoire de la Mode -> De la révolution au début du XX°
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jehanne
Fée Acharnée

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2014
Messages: 2 282
Localisation: Columbus, Ohio
Ma machine: Singer Heritage
Couture: Connait
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 20:41    Sujet du message: [Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois Répondre en citant

J'ai tenté d'écrire un petit truc, que j'ai tiré d'une demsontration que j'avais fait autour d'une robe circa 1860. 




Le costume a toujours été un marqueur social et ce depuis les premières lois somptuaires, certains textiles étaient interdits aux catégories sociales dites moyennes. 
Au sein de la Société de l’Ancien Régime, le costume est la première manifestation de la hiérarchie. Les signes dont il est porteur et leur répartition sont rigidement codifiés et contrôlés. Les lois somptuaires édictent depuis le Moyen Age que "chacun devra s'habiller selon son rang : la forme de ses vêtements devra être conforme à sa situation"
Sous l'Ancien Régime on crée même un cadre législatif répondant à l'adage ci avant, les lois somptuaires ont plusieurs but : limité la sur consommation de produit exportés (comme les indiennnes qui sont interdites longtemps en France, induisant un trafic et une contrebande combattues par Colbert), mais également de remettre chacun à sa place dans la société. La critique passe aussi par la loi, et le pouvoir tente par celles-ci, de faire changer les mœurs et les comportements, et de limiter les dépenses effectuées par les citoyens pour le luxe. Les lois somptuaires au XVIIème sont fréquentes, et les plus marquantes furent celles de 1633-1635. Ces dernières furent mises en place sous Louis XIII et concernait avant tout la dentelle ornant les cols des Messieurs et Dames. Il fut recommandé de remplacer cette dentelle par du coton.
Toutefois, les lois somptuaires sont très rarement suivies par la société parisienne, car les bourgeois préfèrent payer des amendes plutôt que de se plier aux prohibitions. Montaigne, dans le bref essai Des lois somptuaires, souligne : « La façon dequoy nos loix essayent à régler les foles et vaines despences des tables et vestements, semble estre contraire à sa fin. Le vray moyen, ce seroit d’engendrer aux hommes le mespris de l’or et de la soye, comme des choses vaines et inutiles; et nous leur augmentons l’honneur et le prix, qui est une bien inepte façon pour en dégouster les hommes; car dire ainsi, qu’il n’y aura que les Princes qui mangent du turbot et qui puissent porter du velours et de la tresse d’or, et l’interdire au peuple, qu’est-ce autre chose que mettre en credit ces choses là, et faire croistre l’envie à chascun d’en user. ».
Le costume a toujours été un marqueur social, ainsi qu'un moyen de se différencier, et à chaque tournant politique peut correspondre des changements vestimentaires comme lors de la révolution française les incroyables et les merveilleuses revendiquent un style différent de celui de la génération précédente. L’apparence joue donc sur deux tableaux ; le tableau social et le tableau économique. Ce double jeu donne lieu à un développement de plus en plus rapide de la proto-industrialisation (manufactures royales mises en place par Colbert pour augmenter la production française et limiter l'importation de produit de luxe) et orchestrant la loi de l’offre et de la demande. Ces signes, sont bien entendu avant coureur d’un nouveau type d’économie. L’économie capitaliste se met en marche, et pour répondre aux demandes, des machines sont développées. Tout ceci mène donc à l'industrialisation (on ne parle jamais de révolution industrielle pour la France) qui s’amorce quelques décennies plus tard. La période charnière du début du XIXe siècle ne fut pas la seule période de changement et avec la révolution industrielle et les nouveaux modes de consommations lié à une nouvelle vision de l'économie marque également la mode sans pour autant décharger le costume de son rôle de marqueur social dans une société changeante et conservatrice que fut la France de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.




Avec l'industrialisation partout en Europe l'ère des fabriques du XVIIe et XVIIIe lancées sous Colbert évoluent jusqu'aux manufactures, qui produisent des quantités plus importante des textiles en France et dans le monde. Le coton est l'une de ces production de masse importé des colonies esclavagistes du fait du commerce triangulaire. La fréquence des textiles, leur coût plus bas engendre des modes de consommation différents et donne accès à une population plus modestes à des tissus qu'ils n'auraient jamais pu s'offrir.
Dans cette période charnière qu'est le tournant du XXe siècle, les grands magasins ou bazars offrent aux nouveaux consommateurs des produits qui n'étaient pas forcément abordables pour eux avant cette période.




Du tailleur aux grands magasins ; héritage français de la Révolution Industrielle en Grande Bretagne.


Avant l'ère des grands magasins et ce que cette révolution impose à la consommation, l'industrie du vêtement passait par plusieurs étapes : la production de textile plus ou moins fins dans des fabriques régionales ou plus éloignées, la découpe par le tailleur ou la modistes et enfin la vente au consommateur. Le prix pouvait varié mais bien souvent le vêtement restait très cher. C'est pourquoi tout un cycle du textile s'organisait de la création jusqu'au chiffonier modifiant les vêtements portés par des dizaines de personnes.
Les prix n'étaient pas fixés par avance ce qui change énormément avec les magasins de nouveautés et une figure particulière qui marqua la période : Aristide Boucicaut.


 
 
 



Image de gauche à droite : La Mode Illustrée 1878, 1884, 1885, 1886




Les grands magasins : essor de la bourgeoisie et nouveaux modes de consommation


Aristide Boucicault était ce qu'on appelle un entrepreneur et il mis en place plusieurs idées dans son magasin bien connu grâce au roman d'Emile Zola Au bonheur des dames, décrit très bien le Bon Marché. Boucicaut s'adresse dans son magasin à une clientèle bourgeoise de la petite et de la moyenne bourgeoisie et développe des systèmes de vente en lien avec son époque, il baisse les marges pour vendre à prix plus bas, affiche les prix directement, permet aux consommateur d'entrer même s'ils n'ont pas l'intention d'acheter et développe la vente de produits fini comme les robes pour les femmes vendues dans des tailles standards. Il met également en place le principe de la saison pour la mode, c'est à dire qu'à chaque saison correspond une nouvelle collection. Le grand magasin est une figure exemplaire de cette société industrielle en expansion, qui produit pour cosommer et crée pour produire. La généralisation de l'habit bourgeois ne correspond pas forcément une démocratisation vestimentaire.
Ces magasins sont fréquentés par différents type de population mais la cible est bien évidement la bourgeoisie. En effet, si on considère que le costume masculin bourgeois est d'une grande simplicité (les différences se jouent sur la qualité du tissu, de la teinture), la mode féminine bourgeoise est marquée par une grande diversité. En effet, la maîtresse de maison est l'image de marque de son époux et le symbole de sa réussite sociale, c'est une vitrine. La costume doit également s'adapter aux différents moments de la journée, la robe du matin, la robe de visite d'après midi et la robe du soir pour le souper ou les sorties. On se change à tous les moments de la journée, et les nouvelles techniques de production et les nouveaux moyens de consommation permette cette diversité et cette profusion pour toute la bourgeoisie, dont les façons de vivre sont très différentes de l'ancienne noblesse et des classes plus populaires.
La femme est délégataire et gestionnaire de son ménage. Elle est la cible du nouveau commerce. Le but des grands magasins ou magasins de nouveautés est de regrouper au même endroit tous les petits commerçants et surtout de permettre aux dames de la bourgeoisie de se fournir en vêtements et accessoires. Ces femmes qui sont la vitrines de leurs ménages sont dans l'obligations de le représenter. Cette nouvelle catégorie sociale montante va de paire avec le nouveau commerce et s'étend, l'un aidant l'autre dans son expansion.


 
 



Image de gauche à droite :  La Mode Illustrée 1897 & 1908, France Mode 1906




Ouvrage référence : Philippe Perrot, les dessus et les dessous de la bourgeoisie, une histoire du vêtement au XIXe siècle, Paris, 1981.
_________________
"Le chemin est long du projet à la chose"

Blog, Page Facebook & quelques autres créations
Les membres suivants remercient Jehanne pour ce message :
ali[cia] (22/12/14)


Dernière édition par Jehanne le Lun 22 Déc 2014 - 18:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Facebook Pinterest Etsy Hellocoton
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Aoû 2014 - 20:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ancilla
Fée Appliquée

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2014
Messages: 55
Ma machine: CHROMEX CH800
Couture: Se dépatouille
Style: Traditionnel
Activités: couture, tricot
Réalise surtout: jupes, vêtements F
Préfère faire: couture
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 14:38    Sujet du message: [Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois Répondre en citant

Auriez-vous quelques photos de costumes type de l'époque bourgeoise ? S'il-vous-plaît ?
_________________
Ancilla
Revenir en haut
Jehanne
Fée Acharnée

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2014
Messages: 2 282
Localisation: Columbus, Ohio
Ma machine: Singer Heritage
Couture: Connait
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 18:03    Sujet du message: [Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois Répondre en citant

C'est ajouté. Il est donc question d'images extraites de La Mode Illustrée et de France Mode sur une période allant de 1880 à 1905 (environs) pour illsutrer le Costume de la classe Bourgeoise au tournant du XXe siècle. 
_________________
"Le chemin est long du projet à la chose"

Blog, Page Facebook & quelques autres créations
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Facebook Pinterest Etsy Hellocoton
ali[cia]
Fée Marraine

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 1 530
Localisation: Yvelines - 78
Ma machine: Husqvarna Emerald 116
Couture: Connait
Activités: couture / tricrochet
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 22:04    Sujet du message: [Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois Répondre en citant

Très intéressant !

Il faudra vraiment que je fasse une tenue 1880's un jour !
_________________
Vous pouvez écrire Alicia, si mes crochets vous embêtent ^-^
Mon site : www.pinkoclock.com
Projets en cours : Tenue 1910 // Costume Ier Empire

Si j'écris en prune et italique, c'est que je poste en tant que modératrice Smile
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Pinterest
Ancilla
Fée Appliquée

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2014
Messages: 55
Ma machine: CHROMEX CH800
Couture: Se dépatouille
Style: Traditionnel
Activités: couture, tricot
Réalise surtout: jupes, vêtements F
Préfère faire: couture
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Déc 2014 - 14:20    Sujet du message: [Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois Répondre en citant

Magnifique, c'est ample dit-donc  ! Merci pour les illustrations.
_________________
Ancilla
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:51    Sujet du message: [Fin du XIXe - début XXe siècle] Le costume Bourgeois

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Inspiration -> Histoire de la Mode -> De la révolution au début du XX° Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Layout "The Fairies of Lady Bird" créé par Hiena et Eva des images tirées du site de Charlotte Bird
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com