Les Fées Tisseuses Index du Forum

Les Fées Tisseuses Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le costume mérovingien féminin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Inspiration -> Histoire de la Mode -> V° au XIV°
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Enimia
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 628
Localisation: Rouen
Ma machine: Brother RL417 / Toyota SL
Couture: Connait
Réalise surtout: Vêtements enfants
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov 2009 - 21:46    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Il n'est pas toujours aisé de se faire une idée réelle du costume du Haut-Moyen âge. Seules les sources manuscrites, iconographiques (sculpture, peinture, stèles funéraires, illustrations de psautiers), ainsi qu’une documentation archéologique assez lacunaire, rendent possible la reconstitution du costume de cette époque.

En réalité nous connaissons plus le costume du début du haut moyen âge (époque mérovingienne)que celui de la fin de cette même période. En effet, les sources archéologiques sont plus nombreuses grâce aux coutumes funéraires des Francs et des Alamans qui est d’inhumer leurs morts vêtus, armés et parés. Ce mode d'inhummation va diminuer au fur et à mesure pour disparaitre au cours du VIIIe siècle. En outre, les principales découvertes archéologiques concernent surtout des personnages de l’aristocratie, donc une branche limitée de la société de l'époque. Nos données sur la mode paysanne et des gens les plus modestes sont bien moindre, et nos connaissances très limitées.

A partir du Vème siècle, le costume des peuples germaniques évolue au contact du monde romain. Ils adoptent alors de longues tuniques munies de manches longues et ornées de galons. Elles sont retenues à la taille par une ceinture.

Le costume féminin et le costume masculin  ont en commun, la camisia ou tunique de dessous, la tunique, et le pallium ou manteau rectangulaire.

Le costume féminin se compose en général d’une tunique de dessous et d’une robe atteignant les tibias et maintenue à la taille par une ceinture à plaque-boucle, ou de deux tuniques superposées, ou d’une tunique longue avec un manteau attaché aux épaules. Elles portaient en plus une longue cape leur arrivant aux genoux. Leurs jambes étaient habillées  de bas en laine ou de lin (ou parfois de bandes molletières) retenus par des fines lanières munies de passe-courroies en métal et de petites boucles pour en assurer le maintien. Leurs chaussures étaient de cuir orné de dessins, avec des languettes fixées sur le cou-de-pied par une bande ou par de légères bandelettes terminées par des ferrets sous les genoux. On a aussi trouvé des chaussures féminimes faites en tissu de chanvre.

Quelques découvertes archéologiques majeures ont permis de confirmer, préciser ou découvrir certains aspects de ce costume.

Deux exemples parmis les plus célèbres :

- En 1959, des fouilles sont effectuées à la basilique de Saint-Denis : elle ont  mis au jour le sarcophage de la reine Arégonde , épouse de Clotaire Ier. Des textiles nombreux ont été découverts grâce à d'excellentes conditions de conservations et ont permis de reconstituer le costume qu'elle portait lors de son inhumation. Arégonde portait une chemise en fine toile de laine s’arrêtant  aux genoux, avec par dessus une robe de soie côtelée violet-indigo, maintenue à la taille par une large ceinture en cuir décorée de plaques-boucles. Par-dessus la robe, elle avait une longue tunique de soie brun-rouge doublée d’une toile de lin, ouverte sur le devant, avec de larges manches à bandes de satin rouge garnies d’un galon brodé d’or. Elle était fixée par des fibules rondes et une grande aiguille d’or, ainsi que par une large ceinture entourant la taille et croisée dans le dos, puis revenant se nouer en bas du ventre. Un long voile de satin rouge couvrait la tête et descendait jusqu’à la taille. Il était sans doute fixé sur la tunique par deux épingles d’or. Elle portait des sortes de chausses de toile de laine retenues par des lanières croisées. Ces chausses étaient recouvertes de botillons de cuir noir tenus par des lanières rejoignant une jaretière. Entre la tunique et la robe, on a trouvé un large baudrier fermé par une très grande garniture de plaque et contre-plaque.

- Un autre exemple représentatif est le vêtement de la reine Bathilde, épouse de Clovis II, qui a été conservé dans un reliquaire de l’abbaye de Chelles.  Son corps fut mis dans un sarcophage de pierre, puis "élevé" en 833 par l'abbesse Hégilvide, qui fit transférer les restes de sa dépouille dans la nouvelle abbatiale Notre-Dame, construite peu avant 799 par l'abbesse Gisèle, soeur de Charlemagne. Conservés parmi les reliques de l'abbaye, ses ossements et ses parures nous sont parvenus en grande partie. Cela a permis de reconstituer avec précision son costume mais aussi son patron. Il se comporte une tunique de lin à broderies de soie colorées imitant des bijoux, une grande robe à manches longues en fin tissu de lin, un châle à franges, de même qu’un grand manteau semi-circulaire en soie rouge et jaune décorés de rubans tissés de motifs géométriques et animaliers.

A suivre des images








                                                                                                                                       
_________________
Ma couture pour petits et grands http://tournicoton1.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Nov 2009 - 21:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
trapa
Tisseuse de Wyrd

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2009
Messages: 1 325
Localisation: Yvelines
Couture: Découvre
Style: euh plutot classique
Préfère faire: bidouilles pour bébé
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Fév 2010 - 23:11    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Est-ce que tu aurais les images? Embarassed Embarassed
Revenir en haut
Slania
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 145
Localisation: Montpellier
Couture: Se dépatouille
Style: retro, casual, roman
Activités: couture
Réalise surtout: robes, jupes, hauts
Préfère faire: robe
Féminin

MessagePosté le: Ven 21 Jan 2011 - 21:25    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Je m'intéresse beaucoup à cette période encore assez méconnue, et j'ai pus glaner quelques photos:

Tout d'abord, la reconstitution du costume d'Arégonde (515-573 environ)épouse du roi Clotaire 1e, d'après l'expo d'il y a deux ans à Saint germain en Laye. La défunte portait une robe de soie violette, maintenue par une large ceinture de cuir, garnie d'une plaque-boucle et d'une contre-plaque somptueusement décorées.
Sa tunique de soie brun-rouge, ornée de galons de broderie d'or, était fermée par une paire de fibules
rondes au décor cloisonné de grenats. Deux petites épingles et une grande épingle incrustée de grenats maintenaient son voile de soie. Ses bas étaient retenus par des jarretières à pendants et les lanières laçant ses chaussures de cuir étaient dotées de petites plaques-boucles, de contre-plaques et de passe-courroies à motifs animaliers.

(d'après http://www.culture.gouv.fr/fr/arcnat/saint-denis/fr/2_2_aregonde.htm )


J'ai également trouvé sur internet des photos d'un costume de mérovingienne plus modeste:








Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Enimia
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2007
Messages: 1 628
Localisation: Rouen
Ma machine: Brother RL417 / Toyota SL
Couture: Connait
Réalise surtout: Vêtements enfants
Féminin

MessagePosté le: Ven 21 Jan 2011 - 21:37    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Merci d'avoir ajouté des images ! elles sont très belles, j'avais complètement oublié d'en rajouter, honte à moi  Embarassed
_________________
Ma couture pour petits et grands http://tournicoton1.canalblog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Vanta
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2010
Messages: 146
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Sam 12 Fév 2011 - 10:15    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

quelques petites précisions:
-l'inhumation habillée, et surtout le dépôt de mobilier funéraire tend à se rarifier à partir de la fin du VIIème siècle, pour disparaître (à quelques exceptions près évidemment, ça serait pas drôle sinon) au VIIIème siècle.

- il y a très très peu de sources iconographiques sur le costume pour la période mérovingienne, c'est à partir du carolingien qu'on commence à e voir.

- et pour la jupe au tibia, en fait (ça me fend le coeur de dire ça), il semblerait que ce soit plûtôt une erreur d'interprétation des restes textiles, plutôt que la réalité.

au Vème et au VIème siècle, le costume mérovingien se compose d'une double paire de fibules. La première paire, aviforme est portée au niveau du corsage/cou, et la seconde, ansée digitée est porté au niveau de la cuisse. Les archéologues se tapent dessus pour savoir à quoi servaient les fibules ansées digitées.
c'est à partir de la fin du VIème siècle (Arégonde en est un très bon exemple) qu'on commence à voir apparaître les plaques-boucles, tandis que la double paire de fibules ansée digitées et aviforme disparaît.
Revenir en haut
Slania
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 145
Localisation: Montpellier
Couture: Se dépatouille
Style: retro, casual, roman
Activités: couture
Réalise surtout: robes, jupes, hauts
Préfère faire: robe
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Fév 2011 - 10:54    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

En cherchant des liens pour montrer des illustrations sur la typologie des fibules mérovingiennes, j'ai trouvé cet article, qui traite de l'analyse de textiles retrouvés collées à des fibules, dans des sépultures.
Cela donne donc de nouvelles informations sur la nature des tissus, le tissage, etc: http://rae.revues.org/971 et puis ici: http://rae.revues.org/1030

Pour la typo des fibules, je me contente d'illustrer celles citées par Vanta Embarassed

Fibule aviforme (Ve et VIe siècle, portée sur le haut du corsage)





Fibule ansée digitée (Ve-Ve siècle, portée au niveau de la cuisse)




Plaque boucle (fin VIe)




Enfin, les fibules rondes (VIe siècle et après)


(Fibule retrouvée accrochée légèrement en dessous de la taille dans la sépulture d'Arégonde (milieu VIe).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Vanta
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2010
Messages: 146
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Fév 2011 - 11:39    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

je vais passer pour la grosse pointilleuse Embarassed  mais:

la première photo des fibules rondes, elles viennent d'où? Parce qu'elles me semblent bien modernes (enfin je peux me tromper)

les deux fibules d'Arégonde n'était pas niveau de son corsage? (Là aussi je peux me tromper, et le mobilier a pu bouger pendant la décomposition du corps et des tissus)

sinon merci pour les liens sur les analyses textiles (sujet qui m'intéresse beaucoup)
si tu veux une typologie des fibules (et de tout le mobilier funéraire mérovingien):
la chronologie normalisée éditée par l'AFAM:
http://www.lechodesvagues.com/chronologie-normalisee-du-mobilier-funeraire-…
par contre c'est avant tout un document de travail, donc c'est pas forcément très facile d'accès

histoire et images médiévales avait sorti un numéro (le 20 je crois), et y'avait un dossier sur le costume mérovingie (avec en plus les planches de résumé de la chrono normalisée sur les différentes phases du mérovingien)

EDIT: toutes mes excuse, les fibules en grenat et argent cloisonné viennent la nécropole de Saint-Dizier
Revenir en haut
Slania
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 145
Localisation: Montpellier
Couture: Se dépatouille
Style: retro, casual, roman
Activités: couture
Réalise surtout: robes, jupes, hauts
Préfère faire: robe
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Fév 2011 - 19:04    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Oui c'est de Saint Dizier, désolé je n'avais pas précisé.
Pour la 2e fibule ronde, venant de la nécropole d'Arégonde, il a bien été précisé qu'elle a été retrouvé en dessous de la taille, (ce qui me parait un peu bizarre aussi), mais comme tu le dis, le bijoux a pu bouger pendant la décomposition Wink
Merci pour le lien sur la typo, si j'ai un soucis sur certains termes, je mettrai à contribution le chéri archéologue Razz
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Vanta
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2010
Messages: 146
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Fév 2011 - 19:39    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

(en fait pour la fibule d'Arégonde, on n'en avait pas du tout parlé en cours (et Dieu sait qu'on a en parlé d'Arégonde))
Revenir en haut
claudia de carmélide
Tisseuse Soyeuse

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2013
Messages: 28
Localisation: Rhône-Alpes
Couture: Se dépatouille
Style: science-fiction
Activités: couture, custo
Réalise surtout: vêtements poupées
Préfère faire: couture
Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Mai 2013 - 21:09    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Les fibules rondes sont d'une étonnante modernité!
vraiment très interessant! Very Happy Very Happy Very Happy
_________________
Les merveilles se bâtissent de fil en aiguille!
Revenir en haut
Frenchinamst
Au Crochet des Nymphes

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2014
Messages: 221
Localisation: AMSTERDAM
Ma machine: Bernina 830 Record
Couture: Connait
Style: Tapisserie, ameublem
Activités: ameublement
Réalise surtout: les trucs où il y a
Masculin

MessagePosté le: Lun 23 Fév 2015 - 16:31    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin Répondre en citant

Plus l'on remonte dans le temps en terme de reconstitution, plus il faut davantage faire appel à une approche compréhensive du vêtement qu'à une approche descriptive, notamment du fait de la faiblesse des sources historiques.

Les historiens considèrent que c'est à cause du développement de l'église et des pratique chrétiennes d'inhumation que disparaissent les anciens rites funéraires où le mort est enterré avec ses vêtements et parures.

Dans tout travail de reconstitution sur le haut-moyen âge, il faut être assez prudent car même les illustrations plus nombreuses disponibles à partir du 8e siècle ne sont pas forcément fidèles à ce qui se faisait à l'époque (puisqu'à chaque période, correspondent des pratiques de représentations hagiographiques qui peuvent être très différentes)... Il faut donc se méfier des images d'époque sensées représenter tel personnage contemporain. Cette pratique d'embellissement qui dépeint des personnages dans des costumes qui ne correspondent pas à sa période de vie est très récurrente dans l'art.

Marie madeleine, sculpture datant du 15e/16e
Est-elle représentée à la mode du 13e tel qu'on se l'imaginait au 15e ?

Front bombé, taille haute, hanches larges avancées, silhouette fuselée les canons de beauté féminine du moyen âge ressortent bien sur cet exemple.

Il faut être un Charlemagne pour avoir son Alcuin, apte à décrire in vivo, les conditions de son règne... (et encore Alcuin est-il reconnu principalement comme hagiographe que réel témoin neutre des heures du règne de Ch.) Et ce n'est gère dans les chapitres où dans les correspondances originales même relativement nombreuses retrouvées que l'on peut se construire une image précise sur la question.

 Les documents carolingiens d'époque (tel le psalterium aureum de Saint Gall) représentant des costumes sont très rares et l'on n'est pas non plus certain qu'ils représentent forcément ce qui se portait au moment où leur auteur les a peint.

Ce décalage historiographique doit donc amener à des déductions plutôt qu'à des certitudes en la matière. Une source plus sûre de spéculations vestimentaires peut-être menée via des recherches sur les représentations plus nombreuses de l'empire romain d'orient, lequel est particulièrement riche en terme de décor et de représentations (même si les codes iconographiques précis ont été imposés à l'époque aux artistes en ce qui concerne la représentation des figures divines ou de saints).

Son essor, contemporain du haut moyen âge en Europe de l'Ouest, influencera durablement les us et coutumes au delà de ses frontières propres, et ce jusqu'aux croisades.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:35    Sujet du message: Le costume mérovingien féminin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Inspiration -> Histoire de la Mode -> V° au XIV° Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Layout "The Fairies of Lady Bird" créé par Hiena et Eva des images tirées du site de Charlotte Bird
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com