Les Fées Tisseuses Index du Forum

Les Fées Tisseuses Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les costumes de 1815 à 1850

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Inspiration -> Histoire de la Mode -> De la révolution au début du XX°
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
chichaexpamy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 27 Mai 2008 - 18:41    Sujet du message: Les costumes de 1815 à 1850 Répondre en citant

Goûts bourgeois et influence romantique

C'est une bourgeoisie riche et de plus en plus puissante qui s'établit en France commedans toute l'Europe.
Cette bourgeoisie va transposer ses désirs dans le costume comme dans l'art : c'est une éthique d'ordre
pratique qui appaîtra et influencera l'habillement.

C'est seulement sous le second Empire que Paris redeviendra le centre de l'élégance.
une élégance romantique se fixe à partir de 1830 aussi bien dans la bourgeoisie riche que
dans l'aristocratie légitimiste.
La jeunessedorée à la taille fine et cambrée, est êtue de redingotes vert anglais,
d'amples cravates, de gants paille et joue d'une babine à pommeau d'or.


*Le costume féminin

Toutes les revues de mode consacrent leurs colonnes à une documentation abondante sur les tranformation de toilette féminine
depuis 1815.

*La restauration

La vague d'anglomanie impose pendant un temps à l'habillement des femmes, quelqueq particularités
d'Outre-Manche:

- carré de gaze verte en guize de voila
- spencers accusant la taille
- carriks engonçant la taille
-contre le froid: la WITZCHOURA garnie de fourrure, et les bottines à la POLONAISE sont la rigueur.

Le drap mérinos, le velours et la levantine, pour l'hiver.

La percale, la mousseline, la soie et le crçepon pou l'été, parents de la distinction mince et pâle des femmes


A partir de 1821/1822, les transformations de la toilette correspondent à des poussés de goût baroque ou " ROCOCO" et néogothique.
C'est, vers 1819, le succés d'un chapeau à "la ROBIN DES BOIS"; la toilette
s'inspire de réminisscences d'antan:

*maches à la sevigne
*coupe à la montespan
*cestaines élégantes remettent même en vogue " la ferronniere": chaînette en or retenant une perle sur le front, évocation "Renaissance"
*le corset réapparaît avec des alternances d'abandon et de vogue.

Vers 1822, la passe des CAPOTES est toujours profonde et fermée, en forme d'entonnoir, sans atteidre les exagérations des anciennes capotes à " l'INVISIBLE".
C'est la vogue des turbans et des toques à la "RUSSE" ou à "L'espagnole"

Aux environs de 1830, commence L'EPOQUE ROMANTIQUE.


La femme aime s'exhiber en tenue d'amazone ajustée, avec un grand chapeauà plumes.
C'est la coiffure à "la girafe" ou à "la dona maria": coiffures en tresseset coques échafaudées. C'est lépoque
du beret ou du chaperon, vogue qui sera longue.

Le corsage décolleté "en bateau" découvre les épaules, et les manches "à gigot", "en béret" ou "en oreilles d'éléphant", sont recouvertes de larges "jockeys". C'est aussi
l'epoque de CANEZOU: coesage de dessus en lingerie.


*Le costume masculin

Gorges BRUMEL n'est plus le maître suprême de l'élégance britannique: "les jeunes beaux" l'imitent en portent le
BOTTE ALLEMANDE, le GILET de piqué porté sur ou sous un gilet de soie. Le chapeaux BOLOVAR rivalise avec le chapeau CINTRE.
C'est l'époque de la cravate noire des élégant, négligemment nouée.

C'est le style l'UNIFORME MILITAIRE ou "demi solde".Dehors, les FASHIONNABLES se drapent dans une grande cape, "à l'espaniole".
vers 1823, apparait le CHAPEAU A CLAQUE. Une seule nouveauté importante dans le costume de l'homme: le PALETOT.

L'habit et la redingote se partagent les heures de la journée, mais leur usagediffére selon les année: d'apres la couleur du drap
, la formes basque, le modéle des boutons, le pantalon et le gilet qui l'accompagne.

Le costume des enfant suit l'évolution, avec des exagérations allant jusqu'au déguisement pseudo-historique.
Pour les filles, le pantalon tombant jusqu'à la chevilledemaure un usage pendant toute cette période; les petit garcons, tout d'abors vêtus comme les filles,
portent ensuite le pantalon long dés qu'ils adoptent le costume de garçonnet, mais n'ont jamais de culotte courte.


*Le costume en angleterre

Le costume maculin prend d'ésormais ses directives à Londre: il devient le prototype d'un vetement dont la diffusuion s'étentdra sur l'ancien sur le nouveau monde.

Le costume féminin adopte le STYLE ANTIQUE ; tentative de réforme du costume, ayant pour but de remplacer la jupe ample par un pantalon appelé "BOOMER".
La tentative sombra dans le ridicule... mais elle ne saurait être oubliée dans le rappel de tous les essais de masculinisation du costume feminin.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 27 Mai 2008 - 18:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Fées Tisseuses Index du Forum -> Inspiration -> Histoire de la Mode -> De la révolution au début du XX° Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Layout "The Fairies of Lady Bird" créé par Hiena et Eva des images tirées du site de Charlotte Bird
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com